Les VPN gratuits : est-ce trop beau pour être vrai ?

Actuellement, l’utilisation d’un VPN devient plus que nécessaire, que ce soit pour avoir une vie privée sur internet ou accéder à des services web censés ne pas être accessibles depuis là où on se trouve. Et comme vous le savez sans doute, il existe aujourd’hui quelques fournisseurs VPN proposant des offres gratuites. Mais ces offres sont-elles fiables ? Sont-elles aussi performantes que les offres payantes ? C’est à ces questions-là que nous allons répondre dans cet article.

Introduction

On le reconnaît, le titre est assez évocateur. Rien qu’en le voyant, vous savez certainement déjà que nous ne sommes pas trop pour les VPN gratuits. Certes, il existe peut-être d’offres intéressantes (pas à notre connaissance en tout cas), mais globalement, le VPN gratuit est bien trop beau pour être vrai. Voici nos arguments :

Couverture limitée

Lors de notre petite recherche sur internet, nous avons rencontré deux types de fournisseurs proposant du VPN gratuit. Un premier type qui propose uniquement des offres gratuites et un second qui propose des offres payantes en plus.

En général, les fournisseurs spécialement dédiés aux offres gratuites dépassent rarement la barre des 20 pays couverts. La plupart sont entre 5 et 10 pays couverts, ce qui ne vous permettra certainement pas de débloquer tous les sites que vous voulez et de naviguer librement sur internet.

Pour le second type, ceux qui proposent des offres gratuites et des offres payantes, c’est encore pire. Souvent, quand ils proposent des VPN payants, ils ont un moyen de financement et peuvent se permettre d’installer des serveurs dans de nombreux pays.

Le souci c’est que la plupart de ces pays sont accessibles uniquement pour ceux qui payent le service. Pour ceux qui utilisent l’offre gratuite, la couverte sera limitée à quelques pays seulement. Pour étendre la couverture, il faut payer, ce qui est plutôt normal.

Transfert de données limité

Dans certains cas, pour inciter les utilisateurs à payer, les VPN gratuits (qui proposent aussi des offres payantes) limitent la quantité de données que vous pouvez transférer par le biais des serveurs.

Par exemple, si la limite imposée est de 1 Go par mois (cette quantité est déjà très généreuse), une fois que vous avez atteint la limite en download et upload, vous n’allez plus pouvoir utiliser le service jusqu’au prochain mois. Inutile de vous préciser que vous serez très facilement tenté de payer pour pouvoir profiter plus amplement du service.

Vitesse réduite

Il y a également le problème de vitesse. Chez la totalité des VPN gratuits que nous avons pu tester, la vitesse est toujours un très gros problème. Pour ceux qui proposent uniquement des offres gratuites, c’est un peu normal, puisqu’ils ne peuvent pas se permettre de s’offrir des serveurs très performants. Il faut de l’investissement et il faut beaucoup de serveurs aussi performants les uns que les autres pour satisfaire les besoins des utilisateurs.

Mais chez les fournisseurs qui proposent également des offres payantes, ils brident souvent la vitesse des utilisateurs qui ne payent pas. Le but étant toujours de vous inciter à vous abonner pour profiter de plus de performance.

Sécurité incertaine

La plupart des internautes d’aujourd’hui utilisent surtout le VPN pour se protéger des attaques de pirates. Le souci c’est qu’avec une offre gratuite, la sécurité est incertaine. Certes, chez un fournisseur de Virtual Private Network (VPN), les données transférées sont toujours cryptées. Sauf que la sécurité est souvent faible et mal entretenue chez un VPN gratuit.

Logs conservés

D’autres personnes (pour ne pas dire tout le monde) utilisent principalement le VPN pour pouvoir échapper à la surveillance des autorités. Le but étant de pouvoir s’adonner à des pratiques illicites telles que le téléchargement torrent sans que personne ne le sache. Parce qu’il faut dire que la HADOPI n’est pas toujours clémente face à ce genre d’infraction.

Le problème c’est qu’avec un VPN gratuit, il est possible qu’on puisse retrouver vos activités tôt ou tard puisque les logs sont souvent conservés. D’ailleurs, certains fournisseurs qui proposent aussi des offres payantes le précisent bien. En d’autres termes, si vous voulez profiter du no-log, il va falloir payer.

Exploitation de donnée

Actuellement, rien n’est gratuit. Si vous arrivez à trouver un bon VPN gratuit qui semble être capable de bien entretenir ses serveurs, sachez qu’il a certainement une source de revenus. Et dans la plupart des cas, cette source de revenus, c’est vous.

Actuellement sur internet, les données se vendent très cher, notamment chez les agences de publicité ciblée. Et il a de fortes chances que pour se faire de l’argent derrière votre dos, le VPN gratuit exploite vos données personnelles. Nous n’allons pas vous citer de nom, mais ce cas s’est déjà produit. Espérons juste que vous ne soyez pas la prochaine victime.

Pas de support client

Enfin, comme vous vous en doutiez certainement, quand une offre est gratuite, il est rare de pouvoir profiter d’un support client. Or, chez un VPN, l’assistance d’un conseiller est souvent nécessaire. Chose dont vous n’allez certainement pas pouvoir bénéficier chez un fournisseur de VPN gratuit.

La réponse à notre question est donc claire. Le VPN gratuit est bien trop beau pour être vrai. De toute façon, tôt ou tard, si vous avez réellement besoin de cet outil, vous allez finir par payer. Alors, pourquoi ne pas choisir une offre payante et profiter d’une meilleure performance dès maintenant ?

Leave a Comment